Newsletter 4ème édition

Bienvenue sur cette quatrième édition de la newsletter de FindYourWay.

Aujourd’hui nous verrons un concept de développement personnel qui vous aidera à lutter contre le burnout et a contrario les week-ends Netflix, des questions simples pour trouver un nouveau projet qui vous correspond, et enfin une réflexion sur un outil sous-estimé par tous : les citations.

# Connaître son rythme

Je suis en ce moment une formation de développement personnel. J’y apprends beaucoup de choses allant des valeurs, à la définition d’objectifs, en passant par la gestion de la peur. Aujourd’hui l’objectif est de connaître son rythme personnel.

Il ne s’agit pas de savoir à quelle fréquence vous allez aux toilettes, mais plutôt de l’énergie que vous dépensez et à quel moment vous le faites, du temps que vous passez à travailler, de la difficulté de vos tâches… Nous avons tous différents rythmes, rapides ou lents, qui alternent et nous font passer du stade ‘partiel de mécanique des fluides dans 2 jours’ au stade ‘vacances de deux semaines’. Et chacun de nos rythmes est différent de celui du voisin.

Notre rythme influence plein de choses : notre énergie, nos facultés mentales, notre concentration, la vitesse d’apprentissage, nos envies, et bien d’autres choses. Vous l’aurez compris, plus on se connait et l’on connait son rythme, plus on est capable de maximiser notre potentiel, et aussi de nous éviter des situations désagréables. 

Pour connaître son rythme il s’agit d’être en conscience avec son corps et ses pensées, et d’être honnête avec soi-même. Aujourd’hui c’est assez facile pour moi, car j’ai décidé il y a quelques semaines de fortement ralentir le rythme, et de me concentrer sur mes relations proches. Ça ne m’empêche pas d’écrire un article et une newsletter par semaine, mais je me limite quand même pour tout le reste de mes activités. 

Mais cela fait plusieurs jours que je commence à me lasser de ce rythme, que je m’ennuie. Je prends moins de plaisir à regarder un film, je prends moins de plaisir à passer du temps tranquille dans ma chambre, et mes pensées cherchent beaucoup de distractions. Pour moi c’est le signe qu’il faut que j’accélère, et un bon coup. 

Pour ça, j’ai aménagé mon planning de la semaine en conséquence. J’ai fortement concentré mes tâches au travail, pour faire l’équivalent de deux semaines en une seule. J’ai divisé par deux la fréquence de mes pauses. Et pour tester aujourd’hui un plus grand coup de boost, j’ai même complètement enlevé mes pauses. Je ne m’arrête que pour manger jusqu’à ce soir 18h. 

Mais ça ne suffit pas vraiment pour accélérer, car je ne peux tout simplement pas créer plus de travail dans les activités que j’ai déjà, ou alors il s’agirait de travail inutile ce qui n’est pas vraiment l’objectif.

J’ai donc décidé, car l’idée me trotte dans la tête depuis quelques jours, de me lancer un bon gros challenge.

# À la recherche d’un challenge

Je cherche un challenge différent des activités que je réalise déjà. Un challenge qui me permette d’investir quelques heures par semaine de façon flexible, et surtout qui me permette de remplir ma semaine actuelle. Je veux trouver un challenge qui soit pertinent par rapport à mes valeurs (projets personnels, apprentissage, coaching, gestion de projet, gestion d’argent..). 

Je veux y dédier un investissement temporel, mais que ce soit suffisamment flexible pour pouvoir le mener à bien même en parallèle de mes études, également un investissement en argent puisque cela peut me permettre de réaliser plus de choses, d’avancer plus vite, et d’avoir une expérience un peu plus professionnalisante. 

En soi je cherche donc un projet personnel qui me demande de me former sur pas mal de sujets, et qui me soit utile pour la suite. Plus je serais précis sur les objectifs de ce projet personnel, plus je pourrais trouver quelque chose de pertinent et plus j’en retirerais. Je reparlerais prochainement de la définition des objectifs, mais je vais déjà vous donner un petit exemple ici, que vous pouvez réutiliser pour vous trouver un challenge.

Qu’est-ce que je veux investir ?

  • Du temps, en flexibilité hors de mes horaires de travail sur les prochains mois, et qui me permette de créer des pics d’accélération ou de freiner selon mes envies
  • De l’argent, pour savoir combien je suis prêt à investir je regarde quelles compétences je vais développer avec ce challenge et combien je serais prêt à payer en formations pour ces mêmes compétences
  • De l’énergie, je gère mon énergie dépensée dans la journée pour pouvoir en dédier une partie à ce challenge régulièrement
  • Mes pensées, il faut donc que le sujet de ce challenge soit intéressant pour moi et pour ma situation actuelle

Qu’est-ce que je veux en retenir ?

  • Je veux un challenge qui me serve à la construction de mon parcours professionnel, et que je puisse partager avec vous sur FindYourWay
  • Je veux développer de nouvelles compétences qui m’intéressent par la pratique
  • Je veux être autonome et montrer ma capacité de gestion et d’organisation
  • Je veux du contenu varié
  • Je cherche une expérience que je puisse réaliser en majorité sur mon ordi, car je vais beaucoup bouger ces prochains mois
  • Je veux sortir de ma zone de confort

Quelles sont les valeurs que je veux remplir avec ce challenge ?

  • Créer et gérer des projets personnels
  • Me former et chercher à m’améliorer
  • Gérer de l’argent, générer de l’argent
  • Partager mes expériences, inspirer d’autres personnes

Avec ces questions j’ai une méthode plutôt simple pour évaluer si un projet m’intéresse ou non. Il ne me reste plus qu’à trouver un projet qui réponde à ces critères. L’avantage c’est que la majorité des cas, quand une envie nous prends comme ça, c’est qu’il y a quelque chose qui l’a déclenché et répond justement en partie à cette envie. Je vous invite à lire la suite de cette recherche de challenge sur le site !

# « C’est quand même bien mieux une voiture propre, non ? »

Une certaine proportion d’entre vous ont deviné la suite du titre. Il s’agit d’une référence à OSS 117, donc c’est un peu une référence d’une référence. Et bien j’ai remarqué que la majorité de mes amis ont les mêmes références cinématographiques que moi. Non pas qu’ils regardent les mêmes films, mais ils retiennent les mêmes phrases cultes. 

On peut voir ça comme quelque chose de surprenant : la probabilité que quelqu’un que vous rencontrez connaisse la référence que vous allez utiliser est assez faible. Mais en même temps la façon dont on rencontre des personnes aujourd’hui n’est pas vraiment aléatoire, donc cette faible probabilité est en fait une fausse impression. Et plus un film est utilisé comme référence autour de vous, plus vous aurez envie de le regarder à votre tour. 

Où je veux en venir avec ces phrases cultes, c’est que pour moi elles sont une part représentative de nos relations, de notre identité auprès des autres, et aussi de notre façon de penser. Ce qui veut dire que plus vous ouvrez le champ de vos références à de nouveaux films, de nouveaux genres, plus vous allez pouvoir vous connecter facilement avec des personnes loins de votre réseau proche de connaissances. 

Pour aller encore plus loin, plus vous renforcer l’apprentissage de certaines références, plus vous concentrer votre façon de penser sur une référence en particulier. Si vous connaissez tous les dialogues d’OSS 117, bravo vous êtes un beau bout-en-train, mais votre état d’esprit transpire la parodie, et pas la détermination par exemple. Mon idée est alors de chercher à élargir ma gamme de référence, pour pouvoir jongler entre différents états d’esprits. Et comme référence, je peux bien sûr utiliser des répliques cultes, mais je peux aussi simplement utiliser des citations.

Voilà ce que j’ai fait : j’ai créé une liste de 50 citations connues qui me plaisent et qui me parlent. Jusqu’ici je n’avais vraiment aucun intérêt pour les citations. J’en étais presque à pouffer de rire quand j’en voyais défiler sur Facebook tellement je trouvais ça ridicule. Mais c’est simplement qu’elle ne parlait pas, et que je n’avais pas de raison de m’y intéresser. Avec cet exercice sur les citations et l’état d’esprit, c’est une bonne raison de s’y intéresser !

Maintenant que j’ai trouvé un bon catalogue pertinent, je peux les diviser en catégories. Je peux les séparer en différents états d’esprits qu’elles peuvent créer. Quand j’en aurais besoin, je pourrais penser à quelques-unes de ces citations en particulier pour m’aider à me mettre dans un certain état d’esprit.

Si vous avez suivi la newsletter jusqu’ici, vous savez ce qui vient ensuite. Une musique ou un film inspirant. Et l’objectif de cette catégorie est vraiment similaire à cet exercice sur les citations : être capable de changer volontairement d’état d’esprit sur demande en écoutant une musique ou en regardant un film.

# Du latino qui n’est pas du Reggaeton

Oui ça existe. La majorité des espagnols et sud américains que je connais ont apparemment oublié qu’il y avait de la musique latine bien avant l’arrivée du Reggaeton. 

Voilà un titre que m’a partagé un ami Péruvien, qui s’inscrit très bien dans ma playlist sur la gratitude.

Appréciez cette musique calme qui ne contient pas cette structure ultra-répétitive du Raggaeton qui me donne envie de défoncer mon crâne contre le mur. #Gratitude

Benjamin de FindYourWay

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

Recevez le suivi des projets en cours sur le site, de mes ressources pour me former et une bonne dose de motivation pour sortir vos fesses de cette chaise ! Si, si, vous en avez besoin !

Adresse e-mail non valide

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.