Newsletter 14ème édition

Bonjour et bienvenue sur la 14ème édition de cette newsletter. Au programme aujourd’hui, 3 compétences de communication sous-estimées pour vous faire passer au niveau supérieur (la tchatche comme les témoins de Jéhovah) !

# 3 compétences de communication pour plus de remises au magasin

Il y a des fois au magasin où l’on rencontre un vieil ami qui y travaille, on a une longue discussion sur l’évolution professionnelle de chacun au milieu des rayons, en gênant tous les clients qui veulent passer exclusivement par ce même chemin. Et puis en fin de compte on fini nos achats et ce vieil ami nous offre une remise sur nos 10 chaussettes parce que ça lui a fait plaisir de nous voir, et réciproquement.

Je dis que cela arrive des fois, mais combien de fois au juste ? C’était quand la dernière fois que vous êtes tombé par hasard sur une connaissance avec qui vous n’avez pas de contact régulier, et que cela a créé un joyeux moment de « t’as l’air en forme » contre « quoi de neuf dans ta vie » ? Moi ça ne m’arrive pas souvent. Tout simplement parce que je ne suis pas proche de beaucoup de monde (et que je ne suis pas très vieux). Surtout, j’ai énormément de mal lorsque je rencontre quelqu’un à créer un lien et accessoirement à retenir son prénom plus de 2 jours.

Mais j’y travaille ! En réalité très peu de personnes sont vraiment à l’aise avec les rencontres, les prénoms, le contact humain en général. C’est généralement des personnes avec qui on adore passer du temps pourtant. Et bien il est tout à fait possible d’en devenir une, pour peu que l’on soit prêt à y mettre l’effort, car c’est un boost dans tous les aspects de la vie.

Il y a plein de choses que l’on peut améliorer sur sa façon de communiquer, mais voilà les trois principales qui me posent le plus de problèmes aujourd’hui : 

  • Le fait de regarder dans les yeux, surtout lorsque c’est moi qui parle, et de maintenir cette connexion (sans faire fuir la personne bien sûr) ,
  • Être à l’aise pour créer du contact physique, toucher l’épaule, le bras, de façon simple et naturelle pour se rapprocher,
  • Valoriser sincèrement la personne, complimenter sur ce qu’on trouve particulièrement intéressant, beau, inspirant.

Ce dernier est certainement le plus dur. Non pas parce qu’il n’y a rien à complimenter, mais parce qu’on ne sait pas le dire à haute voix. Si beaucoup de fois on se retient de dire du mal ou de critiquer, combien de fois on garde les compliments pour nous ? C’est très peu naturel de valoriser sincèrement de nos jours, surtout pour celui qui est complimenté, et c’est aussi pour cela que complimenter sincèrement est très puissant quand c’est fait sincèrement.

Travailler sur sa communication juste pour avoir des réductions en caisse est franchement déplorable, et même triste. Mais lorsqu’on valorise vraiment l’aspect social dans sa vie, parce qu’on a envie d’apporter aux autres, de partager, alors travailler ces points va faire une vraie différence. 

C’est beaucoup plus difficile qu’on ne le croit cela dit, je vous laisse voir par vous-même.

# Quickly

Vous trouverez sur le site un nouvel article sur la zone de confort et la Gamification, découvrez-le pour rendre vos projets ludiques pendant le confinement !

Projet d’e-commerce en dropshipping :

J’ai démarré depuis la semaine dernière la troisième phase de mon plan de formation, où je commence la construction du site et la recherche de fournisseurs. Cela me permet de commencer à communiquer en tant que professionnel et dirigeant d’entreprise auprès de fournisseurs. Hélas le premier produit sur lequel j’ai réalisé une étude de marché ne sera pas disponible à la vente, car après discussion avec le fabriquant, celui-ci se réserve la vente en ligne. 

Ce n’est pas complètement un raté puisque j’ai pu établir un lien professionnel avec l’entreprise, et potentiellement ouvert la voie à un autre type de partenariat.

En recherche « active » :

Novembre est là et je commence à sérieusement me pencher sur les offres de stage pour ma fin d’études. Alors que l’année dernière je n’avais pas d’idée précise et j’avais donc eu du mal à chercher des offres, aujourd’hui j’ai une idée très précise et des contraintes très prenantes et j’ai plutôt du mal à trouver ! 

Je me sens pourtant très en confiance pour trouver un stage et un premier emploi qui vont me challenger, j’ai aujourd’hui une savoir-faire pas forcément très courant dans le supérieur : celui de se bouger le cul. Je vous assure, ça fait une différence.

La prochaine édition sera l’occasion de faire un récapitulatif de FindYourWay sur les cinq derniers mois, histoire de récupérer les personnes qui sont montées dans le train en cours de route !

# Citation

“Le talent, ça n’existe pas. Le talent, c’est d’avoir envie de faire des choses.” Jacques Brel

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

Recevez le suivi des projets en cours sur le site, de mes ressources pour me former et une bonne dose de motivation pour sortir vos fesses de cette chaise ! Si, si, vous en avez besoin !

Adresse e-mail non valide

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.