Mon plan de formation pour le dropshipping

Je me suis lancé le challenge il y a deux semaines de créer un business en dropshipping sur les six prochains mois, afin d’avoir une réelle expérience ‘business’ à exploiter. Cependant, et c’est un choix de ma part, j’ai choisi un sujet sur lequel je n’y connais absolument rien. Je ne savais même pas ce que dropshipping signifiait deux semaines de cela. 

Pour en savoir plus sur cette décision de me compliquer la vie et pourquoi j’ai choisi le dropshipping plutôt qu’autre chose, je vous invite à lire cet article. Mais la réponse simple est que j’adore apprendre, en particulier sur des tout nouveaux sujets en partant de zéro. 

Bref, pour ne pas faire n’importe quoi et donc potentiellement me mettre en danger financièrement, il va falloir que je devienne un bon dropshippeur intelligent. Cela passe bien entendu par une bonne formation.

Dans cet article je vous explique en détail mes choix de plan de formation, que j’ai construit sur mesure. Si vous avez l’intention de vous former dans le dropshipping vous pourrez bien sûr le réutiliser. Mais même si le sujet ne pouvait pas plus vous désintéresser, vous pourrez tout de même trouver dans cet article de quoi construire vos propres plans de formation.

Le plan de formation

Formation pour quoi ?

Avant que l’on rentre dans le détail du plan de formation pour le dropshipping, je vais déjà vous expliquer quel moule j’utilise pour planifier mes formations aujourd’hui. Je le tiens de mon expérience personnelle puisque je passe beaucoup de temps à me former sur des nouveaux sujets. Mais il a une logique assez évidente qui, je suis sûr, va vous convaincre de l’adopter. 

Pour commencer il s’agit de définir clairement ce que l’on veux apprendre dans la formation, et donc sur quoi on veut l’utiliser. Ça paraît con mais vous n’avez pas besoin de tout savoir et apprendre et revoir pour réaliser votre projet. Lorsque je créer un plan de formation, je m’assure donc d’avoir un projet relié directement qui me permettra d’appliquer le tout. Certains disent que l’expérience par la pratique, c’est le seul vrai apprentissage.

On peut donc créer un plan de formation directement relié à un projet, ce qui nous évite de partir dans tout les sens, d’apprendre des choses peu utiles et de perdre du temps. 

Le Moule

La structure du plan de formation dont je vous parlais est la suivante :

  1. Formation générale sur le contexte
  2. Formation simplifiée sur les concepts
  3. Deuxième formation simplifiée pour faire un contraste
  4. Formation continue et réalisation du projet par étape
    1. Formations clés sur une compétence associée
    2. Mise en pratique sur le projet
    3. Modification des priorités

Ne vous inquiétez pas, je m’explique. 

Déjà commençons par voir de quoi je parle, ensuite nous verrons pourquoi je choisis cette structure.

La première formation générale sur le contexte est un moyen simple de rentrer dans le sujet. Le but est simplement de comprendre de quoi on parle, qui en parle, de comprendre un peu l’histoire du sujet. C’est important simplement pour comprendre ce qui s’y passe aujourd’hui, et quels sont les enjeux. C’est aussi essentiel pour pouvoir en discuter.

Une fois que l’on sait en gros de quoi on parle, il est temps de rentrer dans des détails. Mais attention, il est important de savoir à quel niveau de détails l’on veut rentrer. Si l’on s’intéresse à la législation, commencer par lire le code législatif serait se tirer une balle dans le pied !

Non, ici on veut trouver une formation (livre, cours, vidéos, articles) qui détails les différentes étapes et concepts importants, mais qui ne va pas plus loin. Globalement c’est la version Pour les nuls qui peut assez bien correspondre, même s’ils ont parfois la mauvaise habitude de rajouter du bla-bla inutile. 

À cela je rajoute ensuite (ou en parallèle) une seconde formation simplifiée, tout aussi peu détaillée, qui donne une autre perspective sur le problème. L’objectif ici est de croiser les points de vue, pour ne pas partir d’une seule et unique source qui sera bien sûr incomplète, et donnera une vision biaisée. Si vous n’êtes pas convaincu de l’utilité d’une seconde formation, voilà les avantages clés :

  • Revoir les concepts déjà vus pour vous les rentrer dans le crâne
  • Compléter par des concepts manquants dans la première formation
  • Avoir une deuxième opinion de ce qui est important ou non, primordial lorsque l’on ne connaît pas le sujet

On est souvent surpris par le contraste entre une vision et une autre. Pour le dropshipping ma première formation se concentrait sur créer un business qui apporte de la valeur, tandis que la deuxième se concentrait sur les techniques simples pour créer un business rapidement sans se soucier du reste. Les deux philosophies étaient très différentes, et l’une sans l’autre ne nous permet pas de comprendre tout ce qui se passe dans le milieu.

Note : J’en profite pour rajouter ici que chercher à discuter du projet en dehors de la formation est aussi très avantageux. Chercher par exemple des personnes qui ont déjà accompli ce que vous cherchez à faire vous donnera encore plus de contraste, et potentiellement du soutien ! Si vous êtes sérieux par rapport à votre projet, alors après cette deuxième formation est le moment idéal pour pouvoir discuter du projet avec des ‘professionnels’ (ou simplement expérimentés).

Enfin après ces formations générales et introductive, c’est le moment de se retrousser les manches. En suivant les étapes et les concepts retenus dans les formations, je décompose le projet en différentes étapes, de quelques semaines. Je définis ce que je dois y faire, et je regarde quelles compétences vont m’être particulièrement utiles à cette étape. 

Je choisis alors une formation (une seule) spécialisée sur une compétence, et ce pour chaque compétence. Je me limite bien évidemment en nombre, en général je sélectionne les trois compétences les plus importantes à chaque étape. Je reviens par la suite sur cette sélection.

Et je procède ainsi jusqu’à la réalisation du projet, ou lorsque j’ai en main toutes les compétences utiles pour la suite.

Pourquoi ce moule

Bon, on a vu le détail du plan de formation, laissez-moi vous expliquer brièvement pourquoi je le construis sur cette base. 

De tous mes projets pour lesquels je me suis formé, j’en ai tiré plusieurs conclusions.

La première est que je partais souvent dans tous les sens dans les formations, parce que le sujet m’intéressait alors que je n’avais absolument pas besoin de toutes ces connaissances. Donc je perdais un temps fou, et au final je n’allais souvent pas au bout de mon projet. Si vous avez comme moi tendance à partir très vite dans toutes les directions dès le début, les deux formations simplifiées aident à se focaliser dès le départ sur l’essentiel. Aujourd’hui quand je démarre quelque chose, la seule raison pour que je m’arrête est que j’ai décidé de me réorienter après une mûre réflexion.

La deuxième est que je passais plus de temps à apprendre qu’à vraiment réaliser des choses. Non seulement les connaissances ne me servaient à rien mais en plus je ne les retenaient pas vraiment car je ne les appliquaient pas. C’est pour cela que la deuxième partie du plan est en parallèle d’un projet et que sélectionne scrupuleusement les compétences à apprendre. 

La dernière est que j’avais beaucoup de mal à rentrer dans le projet. Soit parce que je commençais par une formation trop détaillée qui me ralentissait dès le début et me faisait perdre ma motivation. Soit parce que je me contentais d’une formation très simplifiée, très vague qui en conclusion ne m’apportait pas grand chose, et donc je démarrais à partir de très peu.

C’est la raison pour laquelle je structure mes plans de formation en deux parties, et toujours en les reliant à un projet spécifique.

Formation en dropshipping

Vous savez maintenant comment j’organise mes plans de formation, il est temps de s’intéresser au plan que j’ai choisi pour le dropshipping. Ce sera l’occasion de voir un exemple, et aussi de détailler la sélection des compétences pour la deuxième partie.

Choisir des formations

Comme je ne connaissais absolument rien sur le dropshipping, j’ai fait le tour de plusieurs sources pour me faire une idée de ce qui se passe. Je ne vais pas vous détailler le contenu, j’ai simplement fait des recherches sur les termes « dropshipping », « dropshipping 2020 » ou bien « dropshipping débutant » ou « dropshipping tutorial ». J’ai lu ce qui me tombait sur la main, quelques articles, quelques vidéos, le tout m’a pris environ une heure. 

Ensuite viens le moment de choisir ses formations. Comme je connais un peu désormais les enjeux du dropshipping et les différents acteurs, je sais que je peux facilement tomber sur des formations 1) obsolètes, 2) marchands de rêves qui proposent de monter plus une arnaque qu’un véritable business. Je peux donc sélectionner deux formations avec un peu plus d’attention.

Je sais que j’aime bien avoir au minimum un livre, pas trop long, comme première formation. C’est un choix personnel, libre à vous de l’adapter. J’aime aussi avoir une formation plus visuelle pour voir ce qui peut se passer, ce que je vais devoir faire, etc. Donc en résumé je choisis souvent une formation en vidéos, et un livre de référence assez simplifié. 

J’ai donc choisis pour le dropshipping un livre sur Oberlo qui est apparemment la première référence sérieuse pour le dropshipping (selon des avis extérieurs). Ils ont plusieurs bouquins justement dédiés sur le sujet pour les débutants. Je choisis Dropshipping 101, le titre est simple et efficace, justement ce que je cherche pour cette première formation.

Pour la formation en vidéos, j’ai eu l’occasion d’utiliser déjà la plateformeUdemy, très connue, et je commence à savoir reconnaître les bonnes des mauvaises formations. Prévoyez dans les 20€ pour une formation sur cette plateforme. Sinon vous pouvez essayer de trouver une chaîne de vidéos YouTube, ou des équivalents sur des sites parallèles (ce qui ne manque pas pour le dropshipping) en faisant attention à la qualité.

La formation que j’ai choisi est en anglais, car je n’étais pas entièrement satisfait par les formations françaises (soit pas mises à jour, soit très orientées sur une méthode qui ne m’intéresse pas). Il s’agit de Build A Dropshipping Empire From Scratch de Theo McArthur. 

Note : Ces ressources sont également proposées dans l’article Dropshipping 101.

Compétences clés

J’ai actuellement terminé le premier livre, et je suis au milieu de la formation Udemy. Malheureusement je n’ai pas d’accès internet pendant deux semaines, je vais donc commencer à préparer la suite d’ores et déjà pour éviter de perdre trop de temps.

Une plateforme que j’adore pour me former spécifiquement sur un concept ou une méthode particulière est OpenClassroom. C’est gratuit, c’est made-in-France et le contenu est de qualité. Que demande le peuple ? C’est donc la plateforme que j’utilise le plus dans la deuxième partie de la formation. De plus je sais que j’achève les cours en environ la moitié du temps prévu (parce qu’ils prévoient large), donc je suis assez précis sur le temps que je vais dédier à un cours.

Mais avant de s’inscrire à tous les cours qui sonnent bien, il est important de savoir sur quoi l’on veut vraiment se former. Je le rappelle l’objectif est de réaliser un projet à la base, il convient donc de se concentrer sur les concepts 1) utiles pour le projet et 2) que l’on n’a pas déjà.

Je crois que j’ai résumé là toute la logique de la sélection des compétences pour la deuxième partie de la formation. En définissant les étapes du projet et grâce aux deux premières formations, on sait déjà en gros de quoi l’on va avoir besoin pour chaque étape. On peut directement définir les compétences utiles pour chaque étape, et même savoir à quel point elles sont importantes pour l’étape en question.

Ensuite, il s’agit de se connaître soi-même, de savoir dans quoi on est bon et dans quoi on est une bouse. On peut alors sélectionner les compétences que l’on n’a pas encore, et même donner un degré de notre nullité sur le sujet. 

Avec ces deux informations, l’importance et le degrés de nullité, et le plan de réalisation du projet en étapes, on peu alors mettre la priorité sur les compétences les plus essentielles. Je recommande de n’en sélectionner que trois pour chaque étape, soit environ 10 à 15 heures de formation sur une étape de deux semaines.

L’avantage de cette méthode est qu’elle est assez fiable et flexible. Si vous avez besoin d’une compétence sur plusieurs étapes, vous pourrez la placer à votre guise dans le plan, pas nécessairement dès la première étape. Inversement vous pouvez aussi prendre de l’avance sur les compétences dont vous aurez besoin par la suite, même si je ne le recommande pas car vous ne l’appliquerez pas directement.

Assez bavassé, voilà mon plan de formation pour le dropshipping par étape. À chaque étape je donne les trois compétences ou formations que j’ai sélectionnées.

  1. Sélection de la niche
    1. Construire un Business Plan
    2. Faire une étude de marché
    3. Gestion de projet Agile
  2. Sélection des produits
    1. Choisir sa gamme de prix
    2. Analyse des risques d’un projet
    3. Initiation au marketing digital
  3. Création de l’entreprise
    1. Comptabilité
    2. Statut juridique de l’activité
    3. Gestion de trésorerie
  4. Démarchage de fournisseur(s)
    1. Initiation aux techniques commerciales
    2. Prospecter de nouveaux clients
    3. Prospection commerciale efficace
  5. Lancement de marketing
    1. Analyser des données marketing
    2. Fidéliser des clients
    3. Élaborer une campagne publicitaire
  6. Gestion des ventes
    1. Piloter une marque dans le temps
    2. Utiliser un CRM dans votre activité commerciale
    3. Gérer les conflits
  7. Service client
    1. Gérer la performance des collaborateurs
    2. Gérer l’identité numérique
    3. Perfectionner la méthode Agile
  8. Automatisation
    1. Automatiser le traitement comptable
    2. Réaliser la comptabilité de fin d’exercice

Ça fait beaucoup d’étapes et beaucoup de formation, mais j’ai tout mon temps. Certaines formations ne sont pas essentielles à strictement parler (gestion de projet Agile, CRM, pilotage de marque), mais je les ai choisi car mon objectif avec ce challenge n’est pas simplement des créer un business mais de construire des compétences pratiques que je pourrais utiliser comme levier dans le monde professionnel.

Conclusion

Nous avons vu ensemble comment je structure mes plans de formation, et l’exemple pour le cas du dropshipping. La façon dont vous pouvez utiliser ce plan reste bien sûr très libre, je vous recommande de commencer avec cette structure pour essayer, et de l’adapter à ce qui vous correspond le mieux.

Enfin, ici l’on a vu comment construire le plan de formation, mais ce n’est que 20% du travail… Le plus important reste maintenant de savoir l’utiliser ! Et suivre un plan est toujours plus difficile qu’on ne le croît. 

« En théorie il n’y a pas de différence entre la théorie et la pratique. En pratique il y en a une. »

J’aurais l’occasion de vous donner des conseils pour utiliser au mieux votre plan de formation au cours des articles et de la newsletter. Restez connectés !

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

Recevez le suivi des projets en cours sur le site, de mes ressources pour me former et une bonne dose de motivation pour sortir vos fesses de cette chaise ! Si, si, vous en avez besoin !

Adresse e-mail non valide

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.