L’entrepreneuriat : créer son entreprise

Je me plaignais dernièrement de la complexité du système juridique pour la création d’entreprise. Parce qu’en soi créer une entreprise est un processus qui peut être très simple, en deux clics et presque gratuit. Mais dès qu’il s’agit de trouver la meilleur option, de comprendre pourquoi c’est la bonne option, alors on se retrouve avec beaucoup de détails à considérer.

Dans cet article je vous apporte un peu de soutien si vous envisagez de vous lancer dans la création d’entreprise, avec quelques ressources, et surtout mon conseil ultime (« c’est mon ultime bafouille Marcel »).

Attention, je ne suis pas un expert, je vous raconte les fruits de ma formation et de mes entretiens avec des coachs de création d’entreprise. Pour ce qui vous concerne, vous feriez bien de commencer par les ressources disponibles en fin d’article !

# Pourquoi la création d’entreprise ?

Dans la vie il y a entrepreneuriat et entrepreneuriat. Non en fait il y en a plus que ça, je dirais qu’il y a à peu près 173 façons de faire de l’entrepreneuriat.

Vous pouvez fabriquer de la déco artisanale avec vos mains, tenir un camion pizza au bord du periph, donner des leçons de surf sur la côte, créer une appli de rencontre avec vos deux potes bourrés à 2 heures du mat’, ou même être coach en curling sur gazon !

Tout ça pour dire que le terme ne désigne rien de spécifique, et donc lorsque l’on parle de création d’entreprise, il faut bien sûr rentrer dans le détail de ce que l’on veut faire. Cependant, la majorité du temps (lire tout le temps) lorsque l’on pratique une activité et que l’on nous paie, il est nécessaire de la déclarer à l’administration française. C’est là que la création d’entreprise entre en jeux.

La création d’entreprise n’est pas pour le fun, ce n’est souvent pas pour améliorer votre business avec un nom classe, bien que ça puisse être un effet collatéral et un paramètre pour votre choix de statut. À la base la première raison pour laquelle créer une entreprise est parce qu’il est obligatoire de déclarer ses activités rémunératrices !

Je vous entend déjà dire « mais la dame de ménage des voisins n’a pas d’entreprise, elle ! », ou bien « mon prof particulier il travail à son compte, il n’est pas dans un entreprise »… 

Il y a effectivement des exceptions, en particulier dans le cas où vous êtes freelance, où vous n’avez pas besoin de créer d’entreprise à proprement parler, mais pouvez rejoindre des systèmes particuliers (les Chèques Emploi Service Universels, le portage salariale, etc). Mais ici je vais vous parler de la création d’entreprise, qui concerne donc une majorité des entrepreneurs.

# Le choix de l’entreprise

Une fois que l’on a écarté les alternatives, qui peuvent être intéressantes pour certaines personnes, il nous reste à savoir comment créer son entreprise pour l’entrepreneuriat. Mais c’est quoi une entreprise ?

Ne paniquez pas, je ne suis pas un philosophe.

Vous avez certainement en tête des exemples de sociétés, avec un nom spécifique, un ou des dirigeants, un logo, et puis des textes juridiques autour comme des mentions légales de ce qu’il peuvent faire, etc. Ce n’est pas si loin de la vérité.

Pour faire générique, une entreprise est une entité juridique qui a une identité, une activité et un patrimoine, et qui est gérée par quelqu’un évidemment. Il y a alors une distinction à faire : une société qui est une personne morale, et une entreprise individuelle qui représente une personne physique.

Il y a alors pleins de formats possibles : SAS, EURL, EIRL, SARL et j’en passe.

Mais qu’est ce qui fait cette diversité ? À quoi ça nous sert une entreprise ? Et pourquoi utiliser 40 milliards d’acronymes ?

Ah, ça c’est pour se donner de l’importance quand on parle du sujet Marcel !

J’ai dit que la première raison de créer une entreprise était de déclarer son activité, mais il y en a d’autres. D’abord une entreprise permet d’exercer une activité professionnelle avec d’autres personnes, d’exercer une activité rémunérée avec d’autres entreprises, de gérer un patrimoine, d’avoir un nom et un logo, d’avoir des salariés…

Et donc au final choisir une structure d’entreprise se base sur certains critères qui sont en réalité assez simples à comprendre.

Les critères de sélection (liste non exhaustive) :

  • êtes-vous seul(e) ou associé(e) ?
  • combien de temps souhaitez-vous garder l’entreprise ?
  • quelle activité souhaitez-vous réaliser ?
  • quel est le chiffre d’affaire prévu ?
  • quelles seront vos charges ?
  • souhaitez-vous protéger votre patrimoine personnel ?
  • souhaitez-vous recruter des salariés ?
  • dans quelle tranche d’imposition êtes-vous ?
  • quel est votre statut social (étudiant, TNS, salarié…) ?
  • quel degré de complexité sur les déclarations comptables pouvez-vous gérer ?
  • pouvez-vous avancer les cotisations sociales ?
  • souhaitez-vous vous rémunérer régulièrement ou par dividendes ?
  • et d’autres

Cela fait beaucoup de questions, mais vous n’avez pas à répondre à toutes. La plupart du temps certains critères vont directement vous orienter vers une structure plutôt que les autres.

# Savoir ce que l’on veut

Vous trouverez ici un cours plutôt complet pour vous aider à choisir une structure si vous êtes freelance. Si vous n’êtes pas freelance, vous êtes donc associé(e) et vous devrez vous diriger vers une société (SAS ou SARL, SNC, SA, SELARL, SCP…).

# Mon conseil ultime

Celui-là ne sors pas de ma boule magique, je répète tout simplement ce que tout le monde peut dire, et qui est tout simplement du bon sens. 

Faites-vous aider.

Bon ce n’est peut-être pas très bien formulé. Demandez des conseils autour de vous, à des entrepreneurs, à des structures de soutien pour la création d’entreprise, à des Fablabs, et pourquoi pas à des experts comptables (un seul suffit) ou notaires.

Il ne s’agit pas de partir défaitiste, il s’agit simplement de maximiser ses chances de ne pas faire une connerie, tout en sauvant un temps monstre à se former sur des choses qui ne nous intéressent pas forcément. 

Je suis partisan de l’apprentissage, mais les principes de base vus dans cet article suffisent pour prendre une décision éclairée, laissez le reste à un expert comptable, c’est son métier.

Et d’ailleurs c’est en se créant un bon réseau que l’on a toutes ses chances de faire du bon travail, et de s’y plaire ! Si vous êtes vraiment motivé(e) pour ce projet, prenez le temps d’obtenir des bons conseils, vous n’avez pas d’excuse.

Recherche d’un nouveau challenge

Il y a des moments dans la vie où l’on a besoin d’une bonne dose de vacances. Un voyage aux caraïbes, plus de réseau, du sable et des vagues pour rôtir en moins de 24 heures. Mais il y a aussi des moments où l’on s’ennuie. Où l’on s’ennuie tellement que jouer au Monopoly est la partie culminante de la journée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.