Créer un Home Studio

Bienvenue sur mon projet de Home Studio 🎸 !

J’ai lancé ce projet officiellement le 7 janvier 2021, et j’explique tout dans l’article de lancement : Projet d’Home Studio !

Globalement ce projet consiste à monter chez moi un Home Studio débutant pour enregistrer les morceaux de guitare que j’apprends, et y ajouter le chant que je me suis mis à pratiquer pour le plus grand malheur de mes voisins.

Les objectifs et le plan

Comme décris dans l’article de lancement, les objectifs que je me suis fixé pour ce projet sont les suivants :

  1. Installer un système d’enregistrement pour guitare et voix, et de composition et mixage pour l’export et le partage.
  2. Enregistrer trois morceaux en guitare + voix que j’ai choisi, les monter, et les partager dans ma famille.
  3. Adapter un morceau choisi avec un accompagnement que j’aurais construis moi-même. En termes youtubesques, on appelle ça une cover.
  4. Réaliser un morceau avec un accompagnement piano et guitare en fond, possiblement sur plusieurs pistes, et apprendre à utiliser des effets de stéréo, de réverbération et des effets de mixage pour ces prises de son.
  5. Enregistrer un morceau uniquement a capella en multi-piste. Celui-là je le garde pour la fin, c’est juste un délire.

Ce sont des objectifs simples et qui n’engagent volontairement aucune qualité sur le résultat puisque je ne maîtrise pas encore les outils ! J’ai fait en sorte de limiter les objectifs pour ce projet pour qu’il soit plutôt rapide à achever, et que je puisse le faire évoluer en un autre projet en pleine connaissance de causes après avoir pratiqué un peu.

Pour réaliser ces objectifs voici mon Big Plan, qui est en fait assez court :

  1. Lire le manuel de l’interface audio pour éviter de faire des conneries. Je me connais.
  2. Faire un assemblage simple pour l’enregistrement de la guitare et tester
  3. Écrire un process simple à suivre pour enregistrer une prise guitare rapidement
  4. Faire un assemblage pour l’enregistrement voix, tester le micro, l’amplification, et les modifications que je peux faire sous GarageBand
  5. Écrire un process à suivre pour l’enregistrement vocal. Note à moi-même : Inclure une étape de fermer la porte et de prévenir les autres que je veux du silence. C’est pas gagné.
  6. Enregistrment de Cherry Wine d’Hozier :
    1. Enregistrer une prise complète guitare, essayer avec et sans ampli
    2. Tester la découpe en plusieurs prises
    3. Enregistrement de la voix, tester en plusieurs prises, sur tempo
    4. Synchroniser les pistes et exporter un premier fichier
    5. S’amuser avec GarageBand pour lisser un peu le tout
    6. Partager
  7. Lire Improviser à la guitare pour les nuls (de Antoine Polin), et de pratiquer là-dessus pour créer une cover
  8. Suivre quelque cours en ligne de piano pour apprendre à lire des partitions, et surtout pratiquer des partitions de morceaux simples, pour pouvoir accompagner tranquillement avec mon synthé
  9. Choisir un morceau a capella de Home Free ou de Geoff Castellucci par exemple, et tenter d’enregistrer une version multi-piste avec seulement ma voix

Mon matériel

Pour ce projet, et aussi pour mon fun personnel depuis quelques années, j’ai accumulé un peu de matériel :

  • Une guitare Eastone Guitar (DR160CE NAT) électro-acoustique (donc Folk),
  • avec une ampli LA20C de chez Laney

Cette ampli est assez particulière puisqu’il s’agit d’une guitare électro-acoustique, elle ne fonctionne donc pas exactement comme une ampli de guitare électrique (notamment sur l’alimentation puisque ma guitare est indépendante) et sur le style de sortie.

Pour Noël, je me suis régalé avec :

  • Un Røde NT1-A (micro classique bonne gamme pour débutant) à condensateur, parfait pour le chant
  • Une interface M-Audio Air 192/4 (avec deux entrées), simpliste, parfait pour les débutants
  • Un grand pied de micro (MIC50) et un pied de micro de table (Røde DS1)
  • Pour le logiciel DAW je compte commencer avec GarageBand, qui est déjà très complet et natif sur Mac

Mon premier enregistrement à la guitare

Maintenant que j’ai tout déballé, il est temps de commencer !

En suivant le plan, je commence déjà par lire le manuel de l’interface audio, puisque je n’y connais pas grand chose et histoire de ne pas crâner des composants. Croyez-moi, j’ai des mauvais souvenirs de TP d’électronique en prépa, et les diodes aussi.

Je vous laisse voir comment je m’en suis sorti :

Mon premier enregistrement de guitare Folk.

Mon premier morceaux

J’ai finalement réussi à tout faire fonctionner, et j’ai réuni les quelques doigts non abîmés qu’il me restaient pour enregistrer mon premier morceau, je vous laisse voir par vous-même.

(PS: la qualité du chant n’est pas forcément au rendez-vous, pour ne pas dire qu’elle est même plutôt absente, mais il faut bien commencer quelque part)

Si vous avez survécu jusque là tant mieux. Moi c’était limite, mais voilà mes impressions sur ce morceaux et ce que j’en ai tiré.

On passe au chant

Aïe, les (nouveaux) problèmes commencent. Je ne sais pas chanter.

Mais vous savez quoi ? Je pense que c’est une super occasion pour vous de voir comment un full-beginner peut apprendre à chanter. Ça va commencer par des massacres, éventuellement certains morceaux audibles. Puis avec quelques difficultés au long du parcours je vais bien finir par m’impressionner moi-même.

Déjà première question : Comment on apprend à chanter ?

J’aime bien regarder des artistes chanter sur YouTube, que ce soit en concert ou simplement des adaptations, des covers, des originals. Un de mes coup de cœur est le groupe VoicePlay dont j’ai parlé plus haut. J’aime aussi regarder les réactions de coachs et de professionnels face à ces performances qui sont parfois hyper impressionnantes. Parmi ces coach je regarde Tara Simons, qui est plutôt réputée dans ce monde de la voix, et il se trouve qu’elle a sur sa chaîne des vidéos de tutoriels pour débutants, et qu’elle fait aussi des cours en ligne. Puisque c’est quelqu’un que j’aime bien, que je suis confiant en ce qu’elle a à offrir, je vais tenter ma chance sur ses cours qu’elle propose. On va voir où cela m’emmène.

Pour comparer, je pense qu’il faut que je partage mon niveau actuel. Sinon on ne pourra pas faire ce fameux avant/après classique du modèle show américain. Vous avez déjà potentiellement souffert devant mon premier morceau, qu’est-ce qu’il se passe si je joue un morceau plus connu ? Vous êtes prêts ?

Ma deuxième cover complète – Crazy version de Chase Eagleson

Vous en avez marre de cette musique ? Ne vous inquiétez pas, je sortirais d’autres morceaux sous peu.

La production

Soyons clair, le résultat est audible, mais reste quand même très mauvais.

Je me suis demandé si ça venait plus de ma guitare, ou de mon chant, ou des deux. Effectivement les deux ne sont pas très bons en soi, mais la réponse vient d’un troisième élément : la production.

Je me suis rendu compte de l’impact énorme qu’avait la production sur le rendu final. J’étais parti du principe que du matériel + une bonne performance donnait forcément toute la couleur au morceau. Et bien pas du tout !

Certes ça aide d’avoir une bonne performance et du bon matériel, sans cela on se tire une balle dans le pied, mais même avec ces deux ingrédients on peut arriver à quelque chose d’horrible. Parce que la prise de son et le mixage font en réalité tout le rendu du morceau, ils peuvent aussi bien aider à rendre le morceau meilleur que le réduire en charpie.

D’où ma réflexion : Pourquoi apprendre le mixage (un minimum) est essentiel pour la production musicale.

Juste pour essayer, je vais ré-enregistrer un morceau en prenant en compte quelques trucs appris sur la prise de son et le mixage, et vous allez pouvoir écouter la différence.